L'information des entrepreneurs » Entreprise : service » Comment cultiver le bien être en entreprise ?

Le bien-être au travail est un état d’esprit qui se définit par l’ensemble des facteurs qui influent sur le bonheur éprouvé au travail. En tant que tel, assurer le bien-être au travail est un enjeu de taille pour une entreprise qui se veut productive. Découvrons dans la suite de cet article les meilleures astuces pour assurer le bien-être des employés au sein de son entreprise.

Promouvoir la bonne ambiance

L’entreprise est un lieu où se rassemblent des hommes venus de divers horizons et possédant des caractéristiques bien particulières. Dans ce cadre, la bonne ambiance est un critère incontournable pour garantir le bien-être au sein des travailleurs. En effet, l’homme par nature s’épanouit et éprouve du plaisir dans ce qu’il fait lorsqu’il se trouve dans une ambiance conviviale. Pour cela, il vous incombe le devoir de garantir la bonne ambiance au sein de votre entreprise si vous aspirez au bien-être. Par exemple, vous pouvez mettre en place un organisme qui se charge du règlement des contentieux et problèmes qui naissent entre vos employés. Obtenez plus d’informations sur cette astuce en vous rendant sur https://www.entreprise-creation.com/.

bien etre dans entreprise

Optimiser le cadre de travail

Il a été prouvé que la nature du cadre de travail influe fortement sur le bien-être en entreprise. Pour cela, vous devez veiller à ce que le cadre de travail que vous offrez à vos employés soit agréable et adapté à leurs besoins respectifs. Il s’agit dans un premier temps de vous assurer de disposer dans vos locaux le nécessaire pour qu’ils soient confortables. Il est question ici d’installation comme la climatisation, le chauffage, les toilettes, l’eau, etc. De même, vous devez veiller à un aménagement bureau ergonomique à l’aide de meubles et accessoires qui stimulent la motivation de vos employés. Entre autres, on relève des affiches de citations motivantes, des rampes d’accès pour les travailleurs à mobilité réduite. Mais aussi des bureaux cloisonnés pour ceux d’entre eux qui nécessitent un cadre calme pour se concentrer.

Par ailleurs, vous devez penser à un aménagement bureau d’espaces de repos, de recueillement, de méditation, pour rendre plus intéressantes les pauses. 

Recourir aux activités de team building

Le team building est un concept qui vise à renforcer les liens entre collaborateurs. Pour cela, il recense des jeux et activités ludiques qui favorisent la cohésion d’équipe. L’enjeu ici est de permettre aux travailleurs d’améliorer significativement leur productivité en partant d’une bonne entente entre eux. Parmi les activités de team building, les plus exercées on relève :

  • Les cours de cuisine ;
  • La chasse au trésor ;
  • Les rencontres sportives ;
  • Le paintball ;
  • Le lego mania ;

Mais aussi la randonnée, le camping, les voyages de découverte, la chasse, la pêche, et bien d’autres activités toutes aussi intéressantes. En fonction de vos moyens et préférences, n’hésitez pas à choisir ces activités qui seront inscrites dans le plan d’action annuel de l’entreprise.

Pour conclure, la culture du bien-être dans une entreprise, requiert entre autres l’entente entre collaborateurs, l’amélioration du cadre de travail, la motivation pour le travail bien fait, etc. En vous référant aux astuces ci-dessus présentées vous serez capable de garantir toutes ces composantes du bien-être dans votre entreprise.

  • Alamos Torrontes 2023
    À Alamo, le nouveau projet de l'entreprise vinicole argentine Catena Zapata, on peut se vanter de cultiver le plus grand Torrontés du monde. Plus précisément, cette variété blanche, qui a été apportée de l'autre côté de l'océan au XVIIIème siècle par les jésuites espagnols, est cultivée entre 1 500 et 2 000 mètes d'altitude à Cafayate, plus précisément à Salta. Avec Alamos Torrontes, cette cave traditionnelle de Mendoza (province située au centre de l'Argentine) se tourne vers le nord, également point de référence en matière de viticulture. Marquée par des journées chaudes et des nuits froides, cette région bénéficie d'un climat chaud et de sols profonds et sablonneux. Le reste des nutriments et substances nécessaires est apporté par l'eau qui est issue de la fonte des neiges sur les sommets et qui aide la vigne à se développer (surtout lorsque les températures sont élevées). Toutes ces nuances sont mises en valeur dans la cave par une macération avant la fermentation. À cette fin, la pulpe de raisin (obtenue après le traitement du raisin) repose pendant 24 heures à basse température (pour empêcher la fermentation). Pendant cette période, le moût est en contact avec les peaux, ce qui permet d'extraire et de renforcer les arômes et les saveurs. Le jour suivant, l'Alamos Torrontes fermentera avec des levures indigènes pendant plusieurs jours à une température comprise entre 14°C et 16°C. Une fois ce processus terminé (où les levures sont mises dans les barriques), le Torrontes Alamos reposera dans ces mêmes cuves pendant un certain temps, avec des bâtonnages périodiques, où le vin entrera en contact avec ses lies. Enfin, l'Alamos Torrontes sera mis en bouteille et mis en vente. Une opportunité à ne pas rater ! On n'a pas toujours l'occasion de goûter ces vins de haute altitude.
  • Menade Verdejo 2022
    Menade Verdejo est un vin blanc écologique de l'A.O.C. Rueda élaboré par Bodegas Menade, un projet des frères Sanz né en 2005. Cette entreprise fait partie du groupe vinicole Sitios de Bodega. Menade Verdejo est élaboré à partir de raisins Verdejo (100%) de 18 et 30 ans. Les vignobles sont cultivés de manière écologique. Pour leur traitement, des infusions de plantes ou du sérum de lait sont utilisés à la place des produits chimiques, trop invasifs pour le sol et la vigne. En outre, l'engrais est organique et non pas minéral. Pour l'élaboration de Menade Verdejo 3 types de vendanges sont réalisées : en vert, de jour à la main et une nocturne mécanisée. Ces types de vendanges sont réalisés en fonction de la composition du sol et des rendements. Une fois le raisin récolté, il est inerté à la neige carbonique (-80º) jusqu'à ce qu'il soit pressé, de cette manière l'utilisation de sulfites n'est pas nécessaire. La fermentation alcoolique s'effectue en cuves d'acier inoxydable avec des levures sauvages (propres à la vigne) a 18 et 22º. Postérieurement, le vin mûrit dans ses sédiments pendant une brève période. Il est enfin clarifié à la bentonite et est stabilisé naturellement.
  • Goyo García Viticultor Goyo García Finca Los Quemados Clarete 2021
    Goyo est né, a grandi et a appris son métier de vigneron dans la prestigieuse entreprise familiale Valduero. Un projet très respecté, connu pour avoir été l'un des premiers à être fondé dans la D.O. Ribera del Duero, en 1984. Cependant, sa volonté de cultiver et de produire des vins naturels l'a amené à créer sa propre cave en 2003. Influencé par des vignerons naturels renommés tels que Pierre Overnoy du Jura, il s'est lancé avec sa souriante épouse Diana Semova Geogieva dans une aventure viticole des plus intéressantes. Bien que l'appellation Ribera del Duero parle d'elle-même, les vins de Goyo García Viticultor sont une agréable surprise.   Parmi les références que vous pouvez découvrir dans son intéressant catalogue, Goyo García Finca Los Quemados Clarete est un vin rosé issu de parcelles uniques situées au cœur de la Ribera del Duero, dans la commune de Villanueva de Gumiel à Burgos. Dans l'idée de revenir au passé et de laisser le vignoble s'exprimer, la Finca Los Quemados travaille avec de très vieilles vignes de plus de 50 ans de Tempranillo et d'autres variétés blanches, plantées à plus de 900 mètres d'altitude sur des sols pauvres de sable rouge et de cailloux. Les vignes sont cultivées conformément à la certification biologique et sont récoltées à la main au moment optimal de la maturation. Les raisins sont ensuite sélectionnés et égrappés dans la cave. Ils subissent ensuite une courte macération de 3-4 jours avec une saignée de fond et une co-fermentation des raisins rouges et blancs dans des fûts de chêne français, comme cela se faisait autrefois dans la Ribera del Duero. Ils subissent ensuite une fermentation malolactique dans le même tonneau où le vin reste jusqu'à la mise en bouteille sans ajout de SO2, sans collage et sans filtrage. Ce style de vinification avec des macérations courtes est ce que Goyo appelle le « claret ». Un vin rosé issu d'un assemblage de raisins rouges et blancs qui vous invite à un retour dans le passé avec les connaissances avancées d'aujourd'hui. Hautement recommandé !